Diplômée en 2020, Alix vient de se lancer dans une aventure un peu folle : la création d’une agence d’architecture du paysage avec 3 amis de sa promotion !

Cette initiative professionnelle découle du constat de nombreuses prestations paysagères réalisées à ce jour : manque d’inscription dans le local, perte de connaissance sur l’entité paysagère en question, palette végétale générique, projets similaires, incohérences dans les plantations, «green washing» à travers les projets, …

En tant que jeunes professionnels, nos engagements se veulent forts et assumés. Nous défendons un retour aux origines locales du paysage pour préserver leur richesse et leur diversité. Comment ? Par l’emploi de végétaux indigènes et adaptés, par l’utilisation des matériaux locaux et des savoir-faire traditionnels.

En savoir plus sur les activités d’Alix

Dans le cadre de leurs études, les étudiants réalisent un portfolio.

Découvrez le portfolio d’Alix

Diplômé en janvier 2021, Florian Vanhamme est chargé de mission mobilité dans l’asbl Tous à Pied.

Ayant dû prolonger mes études d’un quadrimestre uniquement pour mon TFE, j’en ai profité pour postuler pour un job étudiant à mi-temps. J’ai rapidement été pris dans l’asbl « Tous à Pied ». J’y travaille donc depuis septembre 2020, d’abord comme assistant de mission puis chargé de mission mobilité principalement. Tous à Pied est unique en Wallonie : elle a un rôle de promotion de la marche utilitaire et de loisir, en travaillant sur l’ensemble du territoire et régional, et en partie sur Bruxelles.

Naturellement, avec ce diplôme en architecture du paysage, on est tenté de se tourner vers un poste en bureau d’étude, à dessiner des espaces publics urbains ou ruraux, ou à étudier et/ou organiser le paysage d’un territoire plus large. Mais les débouchés sont en réalité beaucoup larges ! La seule limite reste notre motivation et notre volonté.

Dans mon cas, je souhaite travailler sur les paysages du quotidien (thème de mon travail de fin d’études), par une approche plus fine et plus proche de l’individu, de l’habitant. Mon travail actuel en est un bon exemple : je suis en contact direct avec les communes et les habitants, pour faire (re)découvrir le territoire wallon par la marche, un mode de déplacement parfois délaissé, mais qui permet de mieux saisir le paysage alentour.

L’asbl a bien grandi ces dernières années, et mes études en architecture du paysage ont permis d’élargir les compétences de l’équipe : je viens rajouter cette touche paysagère plus sensible et créative ainsi que la maîtrise des échelles de l’aménagement du territoire dans des projets techniques, tels que la proposition de réseaux de cheminements piétons, l’animation de groupes (enfants et adultes) sur la biodiversité et la mobilité, l’organisation de marches exploratoires, l’écriture d’articles, etc.

La clé pour réussir ? La polyvalence ! Les outils utilisés et les projets menés s’éloignent de ce que l’on apprend dans la formation, mais ces 5 années d’étude m’ont appris à m’adapter à toutes situations, tout en permettant d’ajouter une plus-value à une équipe pluridisciplinaire.

En savoir plus sur les activités de Florian

Passionné par ses études et les projets qui en découlent, Florian a développé un site internet qui décrit parfaitement les objectifs de la formation d’architecte paysagiste.

Parcourir le site de Florian